Accompagner les parents

Axe fort des politiques familiales depuis plusieurs années, le soutien à la parentalité joue un rôle important dans la cohésion des familles. Plusieurs dispositifs permettent de démultiplier les moyens d’action, au plus près des besoins.

Le Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents (REAPP)

Le Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents (REAPP) demeure un outil majeur en termes d’accompagnement à la parentalité ; le nombre de projets et les montants sollicités vont croissants depuis quelques années.
Le dispositif permet la mise en réseau d’actions visant à conforter les compétences des parents dans leur fonction éducative et parentale.

Ces actions concernent des domaines comme : 

  • Les relations entre les familles et l’école ;
  • Les lieux de ressources et d’informations sur les questions de parentalité ; 
  • Le soutien aux parents d’adolescents et de préadolescents ; 
  • L’accueil de la petite enfance ; 
  • La prévention et l’appui aux familles fragiles. 
  • Les Actions de soutien aux familles avec enfant porteur de handicap
  • Les Maisons des 1000 premiers jours

“Zoom sur” : le financement de l’AVS

En 2022, 24 partenaires ont reçu un accord de financement (20 en 2021) pour un montant total de 165 097€ (129 795€ en 2021). 

Les Contrats Locaux d’accompagnement à la Scolarité (Clas)

Pour les Ardennes, en 2022-2023, 17 opérateurs ont organisé des Clas soit un nombre supérieur à celui de 2021-2022 (15 partenaires).
Les porteurs de projet sont essentiellement des centres sociaux, mais également des associations, ce qui représente un montant de prestations de service (aide au fonctionnement) s’élevant à un peu plus de 140 000 euros (bonus enfant et parents inclus), versés par la Caf.
Il convient de souligner que les Clas sont également financés par l’État, pour les structures se situant dans des territoires classés en politique de la ville.

La Médiation familiale

La Caf soutient financièrement les services de médiation familiale qui permettent l’intervention de médiateurs familiaux afin de régler ou apaiser les conflits en rétablissant le dialogue dans les familles fragilisées par un événement.

Deux acteurs sont présents sur le département des Ardennes, il s’agit de l’Udaf agréée depuis juillet 2019 et l’association « l’Ancre » agréée depuis janvier 2020.
Cette dernière a repris la gestion de l’activité de l’association Le Trait d’Union, par fusion, et poursuivi l’activité depuis cette date.

Ce sont plus de 90 000 € qui ont ainsi été consacrés au financement des postes de médiateurs familiaux en 2022.

Espaces Rencontre

Les espaces rencontre sont des lieux d’exercice du droit de visite dont les objectifs sont de maintenir la relation, de prendre ou reprendre contact avec un parent et cela dans des situations difficiles voire conflictuelles.

Le département des Ardennes dispose désormais de deux espaces rencontre. Conscient de l’intérêt de cet outil au service des familles, la Caf a renforcé les concours qu’elle apporte à ce dispositif en lien avec l’évolution de la prestation de service et a travaillé au développement d’un nouveau service sur Charleville-Mézières.

Lieux d’accueil Enfants Parents (Laep)

Le lieu d’accueil enfant parent doit favoriser la relation enfant-parent, renforcer les identités et prévenir la maltraitance et les phénomènes liés à l’isolement social. Il s’adresse aux enfants de moins de 6 ans accompagnés d’un parent.

Dix LAEP sont présents sur le département des Ardennes pour accueillir adultes et enfants, anonymement et gratuitement.

Ludothèques

Il s’agit d’un lieu où les familles peuvent venir partager un moment avec les jeux mis à leur disposition, ou les emprunter. Cette action a vocation à favoriser la relation enfant/parent.

Le département des Ardennes compte 20 ludothèques fixes ou itinérantes.

L’Aide au domicile des familles

Le dispositif d’aide et d’accompagnement à domicile s’inscrit dans le cadre de l’offre globale de service de la Branche Famille en matière de soutien à la parentalité et vise à valoriser le rôle des parents et à prévenir les difficultés rencontrées avec ou par leurs enfants.

Depuis le 1er janvier 2021 les évènements déclencheurs d’une intervention à domicile sont regroupés sous quatre thématiques :

  • La périnatalité : arrivée d’un enfant: elle vise la période à partir de la grossesse jusqu’au deuxième anniversaire de l’enfant, en conformité avec les recommandations du rapport sur les 1000 premiers jours ;
  • La dynamique familiale : elle concerne l’ensemble des évènements ou accidents de la vie nécessitant un réajustement ou une nouvelle organisation familiale en raison de l’arrivée d’un enfant de rang 3 ou plus (famille nombreuse), de l’état de santé d’un enfant ou d’un parent ;
  • La rupture familiale : elle regroupe les situations de séparation, de décès d’un enfant ou d’un des parents ou celui d’un autre proche parent œuvrant habituellement à la stabilité de l’équilibre familial ;
  • L’inclusion : elle concerne l’insertion socio-professionnelle du mono-parent, l’inclusion dans son environnement d’un enfant en situation de handicap, au-delà des enfants bénéficiaires de l’Aeeh.

Deux services d’aide à domicile sont conventionnés par la Caf des Ardennes et assurent deux types d’interventions.

  • Les Auxiliaires de vie sociale (Avs) : ils apportent un soutien principalement matériel en réponse à l’incapacité des personnes aidées à assumer temporairement les tâches matérielles de la vie quotidienne
  • Les Techniciens d’intervention sociale et familiale (Tisf): ils apportent un soutien à visée éducative, en soutien à la fonction parentale et à l’insertion, en réponse à l’incapacité des personnes aidées à assumer des tâches socioéducatives et matérielles de la vie quotidienne.
Retour en haut