Développer des nouveaux projets

La Caf, ce n’est pas que l’application d’une réglementation figée ! L’organisme utilise ses marges de manœuvre et s’attache à rendre un service moderne et efficient, en phase avec son époque.

Le Schéma départemental des services aux familles (SDSF)

Le SDSF, signé en juin 2017 pour la période 2017-2020, entre l’Etat, le Conseil Départemental, la Caf, la Msa, l’Udaf, l’Education Nationale, et les communautés de communes a été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2021 pour mener à bien les travaux de son renouvellement en 2022.

Le SDSF a pour objectif de consolider et renforcer les dynamiques partenariales existantes et s’articule entre autres avec le plan pauvreté, la stratégie nationale de soutien à la parentalité, les Conventions d’objectifs et de gestion de la branche Famille du régime général et du régime agricole, le schéma départemental enfance-famille-jeunesse du Conseil Départemental, le schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public. 

La construction du SDSF 2022-2025 s’appuie donc sur : 

  • Le bilan et l’évaluation réalisés du SDSF 2017-2020, dans le cadre d’une dynamique participative et partagée,
  • Les différents décrets parus en 2021 dans le cadre de la loi d’accélération et de simplification de l’action publique dite « loi Asap », qui instaure la mise en place d’un Comité départemental des services aux familles, qui associera de nouveaux acteurs départementaux.

Le Comité départemental des services aux familles a été installé le 5 juillet 2022. Depuis les travaux de renouvellement du schéma se structurent. Lors de sa réunion du 25 octobre 2022, le comité départemental des services aux familles a validé sa gouvernance, son organisation et les axes de travail pour 2023.

Sur la base d’un diagnostic partagé et à l’échelle départementale, les axes stratégiques à mettre en œuvre sont :

  • Promouvoir et développer l’offre d’accueil et de services, de qualité, sur tous les territoires
  • Accompagner et soutenir les familles, avec une attention particulière aux familles vulnérables et avec des besoins spécifiques
  • Développer la concertation entre les partenaires et améliorer l‘information auprès des familles et des acteurs locaux

Au travers de ces axes de travail, les thématiques de la petite enfance/enfance, de la jeunesse, de la parentalité, et de l’animation de la vie sociale sont abordés.

Les Conventions territoriales globales (Ctg)

La Convention territoriale globale (Ctg) est une convention de partenariat qui vise à renforcer l’efficacité, la cohérence et la coordination des actions en direction des habitants d’un territoire.

Elle se concrétise par la signature d’un accord entre la Caf et une collectivité locale. D’autres partenaires peuvent également être signataires.

Quoi ?

– nouvelle démarche de contractualisation et partenariat de la Caf avec les collectivités territoriales (période pluriannuelle de 4 ou 5 ans)
– relais des Contrats Enfance Jeunesse, en étant plus large, et en traitant l’ensemble des services dédiés aux familles : enfance (*), jeunesse (*), parentalité (*), animation de la vie sociale, logement, accès aux droits, inclusion numérique, handicap, insertion…
(*) thématiques obligatoires

 

Pourquoi ?

– consolider le partenariat et les modalités de coopération entre les acteurs et partenaires locaux
– maintenir et développer les équipements et services aux familles, dans un contexte de financement contraint et de maîtrise des dépenses
– adapter l’offre de service aux besoins de la population, en renforçant son efficacité et sa cohérence
– favoriser un travail en transversalité
– contribuer, mettre en valeur et valoriser le projet social du territoire

Comment ?

– en réalisant un diagnostic territorial partagé qui permet d’identifier les besoins et attentes du territoire et des habitants (en s’appuyant sur les diagnostics déjà réalisés),
– en fixant des priorités qui tiennent compte aussi des enjeux repérés par les élus,
– en établissant ensuite des axes d’intervention et actions prioritaires [avec leurs modalités de mise en œuvre (moyens, échéancier) et évaluation],
– en s’articulant et en complémentarité avec les actions menées sur le territoire par les acteurs et les partenaires. 

Six nouvelles Ctg pour la période 2023-2026 ont vu leurs travaux aboutir à la signature de la convention en 2022.

Il s’agit des conventions passées avec Aiglemont, Noyers Pont-Maugis, Pouru Saint Rémy, Gespunsart, les EPCI de l’Argonne Ardennaise et des Portes du Luxembourg. Les travaux de renouvellement de la CTG des la Communauté de Communes des Crêtes Préardennaises ont été finalisés par la signature le
13 décembre 2022.

                                                                                     

Retour en haut